Si beaucoup pensent que la différence est dû à un classement seulement, la réalité est toute autre. En réalité, Saint-Emilion et Saint-Emilion Grand Cru sont deux appellations différentes, deux AOC.

Le Vignoble de Saint-Emilion se situe dans la sous-région bordelaise du Libournais, il comprend 5400 hectares de vignes. Ce nombre représente plus de 67% des superficies totales des communes participantes et 6% du vignoble bordelais en général. 

Les superficies des deux appellations sont superposées et réparties sur neuf communes. Les communes rentrant sous ces appellations sont : Saint-Emilion, Saint-Christophe des Bardes, Saint-Etienne de Lisse, Saint-Hippolyte, Saint-Laurent des Combes, Saint-Pey d’Armens, Saint-Sulpice de Faleyrens, Vignonet et une partie de Libourne. 

Ces deux appellations dépendent de la Chambre de commerce de Libourne et du syndicat viticole de Saint-Emilion, mais répondent à des cahiers des charges différents. 

Aujourd’hui le vin et les vignes sont culturellement et économiquement très imprégnés dans la culture de la région. La culture des vignes représente même plus de la moitié du poids économique de la commune. Cela profite énormément au tourisme local, surtout pendant la période estival

La différence entre ces appellations n’est donc pas géographique. Elle se trouve dans les conditions de production des vins. 

Pour les Saint-Emilions Grand Crus, les conditions de production sont plus sévères, et les rendements moindre. On recherche des vins d’une plus grande maturité, c’est pourquoi l’élevage des vins se fait obligatoirement en fût de chêne, pour une durée d’un an minimum. Les vins produits sous l’appellation Saint-Emilion Grand Cru sont des vins d’une plus grande richesse, qui ont nécessité plus de travail dans les vignes, et un élevage choyé, et qui sont plus adaptés à la garde. 

Pour avoir l’appellation Saint-Emilion Grand Cru, les Châteaux doivent respecter certains critères comme :

  • un maximum de 5 500 pieds/hectare
  • un écartement entre les rangs de 2 mètres maximum
  • un écartement entre les pieds de 50 centimètres minimum
  • le type de taille de la vigne doit suivre un des modèles suivant : guyot simple ou double, cordon ou éventail
  • un maximum 12 bourgeons (yeux) maximum par pied
  • une production de 8 000 kg/hectare maximum, 
  • une production de vin de maximum 46 hl/ha (4 600 L/ha) 
  • un temps d’élevage en fût de chêne d’un an minimum, 
  • une mise en marché au bout d’1 an et demi

Dans l’appellation Saint-Emilion Grand Cru, nous trouverons un classement des différentes propriétés viticoles sur le saint-emilionnais.

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.